Tunsie : Deux heures de faibles pluies et des rues inondées.

Pas de bottes de pluie pour que les enfants sautent dans les gigantesques flaques de Maharès. Pas de chaussée non plus pour faire craindre aux automobilistes un éventuel risque d’aquaplanage. A Maharès, à 30km de Sfax, seules les voies principales, menant vers d’autres villes et villages, ont été aménagées pour la circulation.

DSCN4494b

Devant le collège, la route est impraticable, tant pour les véhicules que pour les piétons. ©Limoune

Lors de précipitations, même légères, le sable des pistes absorbe les eaux de pluie, avant de se laisser immerger. Quant à la chaussée, tout comme les quelques trottoirs de la ville, elle n’est pas régulièrement entretenue, devient déformée et bosselée, permettant aux nappes d’eau de s’accumuler dans les creux du sol. La situation est bien plus grave lors de pluies diluviennes.

DSCN4491b

Face à la mairie, 10h après la pluie, en fin de journée, la rue est dans le même état. ©Limoune

L’investissement public en termes d’infrastructures municipales est peu visible. Limoune – ليمون se permet de profiter de ce post pour mentionner le cas de l’éclairage public. Équipée de lampes prévues à cet effet, la mairie a installé dans la ville ce dispositif, mais refuse de changer les lampes grillées. A la moindre réclamation, elle exhorte les riverains à acheter et à lui fournir l’ampoule de remplacement. Les habitants, qui ont fait le choix de ne pas cautionner ce système ou qui n’ont pas les moyens de remplacer les ampoules de l’éclairage public, se retrouvent, depuis trois ans, plongés dans le noir, au coucher du soleil. Certains collégiens sortent donc de leurs cours, évitant comme ils peuvent les marres d’eau, avant de se retrouver dans leurs quartiers sombres, les pieds dans la flotte.

Il n’est pas rare de voir certains s’emballer pour l’ouverture d’une nouvelle pâtisserie, le renouvellement d’un hôtel ou l’arrivée d’entreprises de vente à domicile de cosmétiques étrangères à Maharès, mais il est illusoire d’y assimiler le développement de la ville.

Il est également possible de se réjouir du prolongement de l’autoroute de Sfax à Gabès, ou des travaux d’élargissement de la chaussée sur la route de Sfax à Maharès, limitant les dépassements dangereux et parfois mortels, il est en revanche important d’exiger un investissement public pour le développement local.

The following two tabs change content below.
Limoune
Un citron - qui en a marre qu'on le prenne pour un "citron"- aspire à déconstruire les préjugés sur les "ananas", les "bananes", les "poires", les "marrons", les "melons" et les "ctirons". #halteauxpréjugés

7 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *