Égypte : transports en commun au féminin

Tous les matins, je me poste au coin de la rue qui fait office d’arrêt de bus sans savoir le type de voyage qui m’attend. Aujourd’hui, je te fais grimper avec moi. Tiens-toi prêt, parfois le bus ne s’arrête pas et il va falloir que tu l’attrapes au vol. Essaie de déchiffrer les stations desservies sur l’avant du bus ou tends l’oreille pour percevoir la destination dans les braillements de l’apprenti – l’apprenti au Sénégal, c’est le mec à l’arrière du bus qui annonce la destination et je t’avoue que je ne suis pas sûre qu’on lui ait donné un nom ici. Tiens-toi à la barre de la porte arrière – Oui, au Caire, on monte à l’arrière et on descend à l’avant – et saute. Lire la suite