Le Caire

Impardonnable anniversaire

Hommage à Shaimaa al Sabbagh. Tunis. ©Limoune

Ceux qui gardent l’espoir d’une révolution en marche se font rares, et le nombre de personnes scandant encore « Révolution jusqu’à la victoire » s’est réduit le jour où Shaïmaa al-Sabbagh a été ciblée par trois balles policières sur la place Tahrir alors qu’elle s’apprêtait à y déposer une fleur en hommage aux martyrs de la révolution du 25 janvier 2011.

Egypte : une fermeture d’association symptomatique de la lutte contre la société civile

Locaux de l'association Alwan wa Awtar

Depuis l’élection présidentielle du maréchal Sissi en Égypte, l’étau se resserre de plus en plus sur les manifestants, les étudiants, mais aussi les associations. On s’est d’abord attaqué aux associations identifiées comme appartenant aux « ennemis intérieurs » de la nation, à savoir les Frères musulmans, puis à celles soupçonnées d’être liées aux Frères musulmans, puis on s’est mis à créer de nouveaux « ennemis intérieurs » en usant de la mention « menace à l’unité nationale » à tout-va.

Place Tahrir, la DéroBée

Tahrir, desafecté. © Limoune

J’ai connu la place Tahrir bruyante, grouillante de monde. La place Tahrir inspirée et animée. La place Tahrir désillusionnée et fatiguée. Je regarde depuis peu la place Tahrir désaffectée, droguée aux anxiolytiques.