Timbuktu, un orientalisme à peine voilé

A l’affiche dans plusieurs salles tunisoises, le film Timbuktu d’Abderrahmane Sissako fait la part belle à l’image, à l’esthétique, à l’émotion quitte à faire vivre aux spectateurs le récit d’un ailleurs fantasmé. Onirique et à destination d’un public occidental, Timbuktu a intrigué Guenda, blogueuse italienne et moi-même et nous proposons ici de relever des représentations orientalistes du film sur lesquels rebondit la Tombouctienne Faty avec son expertise du terrain. Lire la suite

Top 10 des préjugés véhiculés par Nsibti laziza sur les habitants du Rif

Les pétards de l’Aïd sont épuisés, les enfants, sucres d’orge aux becs, ont cessé de crier, le calme précaire installé est l’occasion de miser mon top 10 – exercice proposé par Ziad Maalouf – sur Nsibti laziza, une série ramadanesque qui arrive à sa 3ème saison et qui abuse des préjugés pour pouvoir exister.

Lire la suite

ZooM sur Nous – Être acteur de nous-même

L’idée n’est pas de se victimiser, mais de dénoncer. L’idée n’est pas de diaboliser, mais d’aspirer à un vivre ensemble. Le collectif Zoom sur nous que nous venons de constituer s’empare de l’outil vidéo pour s’exprimer. La première prise de position s’attaque à l’islamophobie.
Lire la suite

Y’a Bon Awards – Quand le racisme se classe

Il y a la France que l’on aime et celle qui nous toise. Celle qui n’a plus peur de ses discours racistes et qui affiche ses tendances xénophobes dans la sphère publique, qu’elle soit politique ou médiatique. Le temps de la soirée de lundi dernier, Les indivisibles, militants pour la reconnaissance des Français dans leur diversité, ont investi la scène du cabaret sauvage, à Paris, pour la cérémonie des Y’a Bon Awards 2013, récompensant le meilleur du pire. Lire la suite

Sri Lanka : à la recherche d’un refuge

Il ne reste plus que deux hommes, sur douze personnes, à l’atelier socio-linguistique que j’anime, à quelques heures de Paris. Deux hommes que le travail n’a pas extirpé de mon cours en journée. L’un, retraité. L’autre, réfugié. L’un, marocain arrivé en train il y a 50 ans, l’autre sri lankais débarqué il y a 150 jours. L’un, consterné, m’a lancé après l’atelier : « Y en a marre. Eux, ils arrivent, on les laisse venir sans problème. » L’autre, fatigué, m’a confié lors d’une sortie à Paris : « C’est difficile d’arriver jusqu’ici ».   Lire la suite

« Si tu ne comprends pas l’arabe, rentre dans ton pays »

Derrière un regard fixe et sévère, Julius témoigne des discriminations dont il continue à être victime dans son quotidien d’étudiant africain sub-saharien en Tunisie. Rencontre avec Julius, étudiant camerounais à Tunis, qui préfère parler en anglais, de peur de voir son témoignage altéré. Une expérience humaine, que l’on ne peut contredire, qui vaut par et pour elle-même. Propos rapportés – sans immixtion  – par Limoune – ليمون.
Lire la suite

Tête de A’roubi

Les voleurs de cuivre ont de nouveau frappé, le 8 janvier, privant le quartier nord de Maharès (à 30km de Sfax) de la téléphonie fixe et de sa connexion Internet. Il s’agit du deuxième vol en moins de deux semaines. L’occasion pour Limoune –  ليمون, non pas de faire l’état des dégâts, ni de relayer le ras-le-bol des usagers de plus en plus dépendants du réseau des réseaux, mais de faire la lumière sur le suspect n°1
Lire la suite

Jeu des citrons

Késako – Jeu des citrons – Limoune – ليمون

Généralisation – et préjugés qui en découlent – sont des biais qui nous font pour la plupart défaut.

Pratique le stéréotype ! quand on n’a peu de temps et que l’on veut que tous nos concitoyens lambdas partagent notre monde de sens. Jouez à Dessinez, c’est gagner et voyez ce que cela donne quand on demande aux participants de faire deviner le mot « chinois ».
Lire la suite