Parole aux abstentionnistes

Leurs doigts ne sont pas marqués par l’encre bleue indélébile qui recouvre l’index de tout électeur tunisien. Quand on croise une de ces mains vierges, on s’empresse d’éveiller en elle un semblant de remords à coups de reproche, du type  « t’es pas un citoyen, toi ! ou bien, ce sera de ta faute ». Même la question « ti a3lech [mais pourquoi] »– l’accent tunisien aussi tonique qu’accusateur a ici toute son importance – sonne comme un reproche moralisateur. Lire la suite

Diviser sans régner

Ne sachant pas ce qu ‘il se passera demain en sortant du boulot,  ne sachant pas à quel point les images et les cris joueront sur mes idées, ni quel effet auront la lacrymo et le ramadan sur mes émotions,  je laisse, au risque de déplaire, une trace de ce que furent mes pensées suite à la manifestation d’hier sur l’avenue Bourguiba et au sit-in du jour face à l’assemblée constitutionnelle.
Lire la suite

Révolution au futur – « On ne va pas attendre dix ans […] »

Quand on se faufile parmi des expatriés qui ont laissé une Tunisie à la douce et discrète odeur de jasmin (La Tunisie sous silence, Limoune, novembre 2007), ras-le-bol et incompréhension, mépris et déception entourent souvent les lendemains de la révolution.
Lire la suite