Egypte : une fermeture d’association symptomatique de la lutte contre la société civile

Depuis l’élection présidentielle du maréchal Sissi en Égypte, l’étau se resserre de plus en plus sur les manifestants, les étudiants, mais aussi les associations. On s’est d’abord attaqué aux associations identifiées comme appartenant aux « ennemis intérieurs » de la nation, à savoir les Frères musulmans, puis à celles soupçonnées d’être liées aux Frères musulmans, puis on s’est mis à créer de nouveaux « ennemis intérieurs » en usant de la mention « menace à l’unité nationale » à tout-va.

Saisies et poursuites judiciaires sont désormais à craindre depuis juillet 2014 si les organisations non gouvernementales ne s’enregistrent pas auprès des autorités, ce qui permet de filtrer les associations en droit de continuer d’exercer ou non. L’association culturelle Alwan wa Awtar [Des crayons et des cordes] dans le quartier populaire de Zelzel au Moqattam semblait pouvoir s’en tirer sans blessure, car enregistrée auprès du ministère de la Solidarité sociale et exerçant depuis huit ans. Cette association s’occupe des enfants, des adolescents, et depuis trois ans de la petite enfance avec l’ouverture d’une classe maternelle Montessori aux frais symboliques. Et pourtant, elle a, elle aussi, été la proie d’un gouvernement autocratique de plus en plus paranoïaque.

Locaux de l'association Alwan wa Awtar

Locaux de l’association Alwan wa Awtar

Retour sur une fermeture orchestrée

Juin 2014. Nous revenons d’une sortie à la cité scientifique avec les enfants de la classe Montessori. Ils descendent du bus et retrouvent leurs parents qui arrivent avec des nouvelles peu réjouissantes. Dans la matinée, le représentant gouvernemental du Moqattam est venu dans les locaux de l’association, visiter les lieux et annoncer une ouverture d’enquête, suite à une plainte « factice ». Quatre chefs d’inculpation reposent sur Alwan wa Awtar : attouchements sur enfants, financement étranger et israélien, propagande politique et construction illégale. Seule la dernière accusation est véridique, puisqu’un escalier de sept marches a été construit pour permettre aux enfants de trois à six ans de rentrer dans leur classe sans passer par le hall de l’immeuble. Mais depuis quand l’administration égyptienne qui laisse pousser des constructions illégales d’immeubles à gros budget dans la ville du Caire est-elle devenue si regardante quant à la légalité de quelques marches dans un quartier délaissé par les pouvoirs publics ? La fermeture provisoire de l’association est prononcée, en attendant les avancées de l’enquête.

Dans la classe Montessori de l'association

Dans la classe Montessori de l’association

Août 2014, l’association Alwan wa Awtar est priée de plier bagages « as the buildings are reserved for low-income housing and can not be used for activities ». Une dizaine de jeunes perdent leurs emplois et des centaines d’enfants du quartier de Zelzel perdent leur principal lieu d’activité. Depuis, les parents ont lancé une pétition, la fondatrice de l’association Azza Kamel a reçu le prix Takreem pour l’innovation dans l’éducation; et parce qu’elle souhaite reprendre ses activités, elle devra enregistrer l’association avec un nouveau siège social auprès des autorités. Mais retour au début de cet article et au texte de la fédération internationale des droits de l’homme, « le ministère de la Solidarité sociale pourrait s’y opposer dans les 60 jours au motif que les activités prévues seraient interdites par la loi. Les activités interdites sont décrites à l’aide de concepts vagues, tels que « menacer l’unité nationale ou contrevenir à l’ordre public ou à la moralité », ou encore « s’engager dans n’importe quelle activité politique » ».

The following two tabs change content below.
Limoune
Un citron - qui en a marre qu'on le prenne pour un "citron"- aspire à déconstruire les préjugés sur les "ananas", les "bananes", les "poires", les "marrons", les "melons" et les "ctirons". #halteauxpréjugés

6 Commentaires

  1. Eh oui, voilà comment se termine le plus beau des Printemps démocratiques… j’ai récemment donné un cours sur les mouvements sociaux et les réseaux sociaux, j’avais placé la Révolution egyptienne au centre de mon exposée. On s’aperçoit donc que la révolution a donné naissance à un régime peut être plus repressif que les deux précédents…
    malheureusement..

  2. Deux choses, Serge, il ne s’agissait pas d’un « printemps » et je l’espère ce mouvement n’est pas terminé. Une brèche a été ouverte que même un maréchal ne pourrait fermer. Pour le reste, je suis bien d’accord avec toi…
    malheureusement…

  3. Serge, tu ne peux pas résumer toute cette histoire en une seule phrase. Je suis d’accord avec Limoune, il s’est passé trop de choses pour que cette « révolution soit simplement annulée dans un jeu de 1-1=0. C’est justement avec ce type de commentaires extérieurs à leur pays que les égyptiens en juin 2013 accusaient les médias occidentaux de véhiculer leur propre version de l’histoire. Pour revenir à ton histoire Limoune, je connais beaucoup d’organisations « alternatives » qui se constituent en Egypte sous forme d’entreprise pour éviter la censure du ministère, et qui « captent » les subventions par le biais d’une deuxième structure, sous forme d’ONG implantée en Europe. Merci de ton article.

    1. C’est justement ce qu’a fait la chef du projet Montessori, elle a été contrainte de monter une société privée. En revanche, pour l’association Alwan wa Awtar, l’idée est de forcer le blocus. Affaire à suivre.

  4. N’y a-t-il plus un seul semblant d’état de droit en Egypte? On peut désormais arrêter et embastiller n’importe qui sur simple lettre de cachet? Comment une accusation aussi grave que des « attouchements sur enfants » (je passe sur le reste) peut-elle être lancée sans preuve? Si le crime en question avait vraiment été commis (ou si des soupçons sérieux pèsent), il devrait certainement y avoir une réponse un peu plus sévère que la simple fermeture d’une association, non?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *