La Constitution ne reconnait pas la diversité des figues tunisiennes

Racisme. Rejet de l’Autre. Discriminations. Pour une fois, du côté de chez moi, le sujet a pas mal été relayé. Alors, face à la question commune  « Qu’est-ce-qui peut désunir une diversité ? » proposée par Danielle aux mondobloggueurs, Limoune –  ليمون s’intéresse à son assiette de figues tunisiennes.

Ces jours-ci, à ma grande joie, médias et twittosphère tunisienne ont su se faire le relais de discriminations ciblées et de revendications minorées. Le 1er mai, lors de la fête internationale du travail, les Noirs tunisiens scandaient « Tunisie libre, racisme dehors » […]

[…] pendant que les Berbères s’affichaient au cœur de la manifestation des travailleurs et des diplomés-chomeurs avec le drapeau Amazigh […] […] et que les premières figues pointaient leurs nez dans le champ de mon grand-père paternel. Les bourjassottes noires montraient enfin leurs formes violettes tandis que les blanches, en général plus précoces, affichaient déjà leur couleur verte en avril.

A partir de la mi-juillet, au petit déjeuner, bourjassottes noires et blanches rempliront mon assiette. Et, elles la rempliront inégalement. Chaque été, les figues vertes dominent mon assiette.

©Limoune

©Limoune

C’est d’ailleurs l’argument récupéré par ceux qui délaissent la violette. Par ceux qui lui préfèrent la verte, la « normale » , la dominante qui impose sa norme. Par ceux qui se rabattront sur la flasque, la molle, puis la métisse et parfois même la violette quand toutes les vertes auront trouvé leur place dans l’estomac des membres du foyer.

La Constitution ne me représente pas

La Constitution, son brouillon, ne mentionnera pas la bourjassotte noire, ni la berbérophone, ni tout autre figue minorée. Son brouillon vous dira qu’il ne se préoccupe pas non plus de la bourjassotte blanche, la « normale », la dominante,  parce qu’il n’est question, vous dira-t-il, que de figues ! Les bourjassottes minoritaires sont des figues comme les autres. Il n’y a pas de discrimination entre les figues.

Les bourjassotes minortaires ont raison de s’inquiéter. Après la révolution, elles ont enfin pu se constituer en association et revendiquer leur besoin d’exister, d’être protégées. Mais cette même révolution a vu tolérance et modération s’étouffer.

La religion de la Tunisie est l’Islam et sa langue arabe. Certes ! Nier les autres composantes de la Tunisie, c’est leur refuser reconnaissance, droits et protection. Certes !

 

 

The following two tabs change content below.
Limoune
Un citron - qui en a marre qu'on le prenne pour un "citron"- aspire à déconstruire les préjugés sur les "ananas", les "bananes", les "poires", les "marrons", les "melons" et les "ctirons". #halteauxpréjugés

11 Commentaires

  1. Certes, je rêve d’une Tunisie calme comme le Cameroun.
    Vraiment, je considère la Tunisie comme une deuxième patrie. Et je souhaite que tous ceux qui y sont, (étrangers et autochtones) vivent en paix et en parfaite harmonie!

  2. article impressionnant mon reflet mais fort imagé. le racisme est parfois confondu à l’ethnocentrisme ou au tribalisme qui sont présents entre personnes de « même couleur ». D’autres fois la différence de religion suffit au rejet. l’islam n’est pas la religion à la mode. Si tu es une femme débouille tu a interet à ne pas porter le voile intégrale pour avoir un peu d »ouverture…Limoune suit mon regard jusqu’à …Dakar. Pire il y a de la discrimination entre musulmans, des personnes qui se disent musulmans viennent envahir une ville fondée par l’islam tout simplement parce que les habitants sont des noirs et que certainement à leur entendement des noirs ne peuvent être que des païens et des animistes à travers les ages. cela où ces personnes ne m’empêcheront pas de rester musulmane.

    1. Les discriminations sont nombreuses et on peut trouver autant de divisions qu’il y a d’individus sur cette Terre. Continue d’être une femme. D’être musulmane. De porter le voile ou pas. Et ces choix ne devraient pas te ranger dans une catégorie plutôt qu’une autre. Malheureusement la loi du plus fort l’emporte mais elle n’emporte pas ce que contiennent nos coeurs et nos pensées.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *