Tunisie : Les voleurs de cuivre débarquent au village

La SNCF n’est pas la seule à voir ses câbles électriques dérobés. A moins de 2.000 kilomètres de la capitale française, les câbles de l’opérateur de télécommunications Tunisie Telecom ont été raflés la nuit du 1er janvier à Maharès, à 30 kilomètres de Sfax, coupant les lignes de téléphone et Internet jusqu’à ce soir, jeudi 3  janvier.

compresse

Réinstallation des câbles de Tunisie Telecom, Maharès. ©Limoune

Si c’est une entreprise nationale qui a, cette fois, été touchée, les mois précédents, ce son

t des particuliers qui ont été les victimes des voleurs de cuivre. Des canalisations ont été coupées dans les logements cambriolés. Le cuivre a ensuite été clandestinement revendu à des ferrailleurs.

Seuls les vols qui ont porté préjudices aux entreprises nationales telles que Tunisie Telecom ou la société de production et de distribution d’électricité et de gaz naturel, la Steg, ont été relatés, dans le grand Tunis, dans le gouvernorat de Kairouan, dans le gouvernorat de Béja ainsi qu’à Sfax.

The following two tabs change content below.
Limoune
Un citron - qui en a marre qu'on le prenne pour un "citron"- aspire à déconstruire les préjugés sur les "ananas", les "bananes", les "poires", les "marrons", les "melons" et les "ctirons". #halteauxpréjugés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *